bien être au naturel

l'office de tourisme de Montbrun les bains presente
la journée Bien être au naturel

Aromathérapie et Huiles Essentielles

Aromathérapie et Huiles Essentielles

Le mot aromathérapie est formé à partir du grec arôma signifiant « arôme, odeur » et de therapeia « soin », dérivant de therapeuein « prendre soin ». L’aromathérapie est l'utilisation médicinale des Huiles Essentielles.

L'huile essentielle est un produit aromatique uniquement obtenu par la distillation à la vapeur d'eau de parties ou de végétaux entiers ainsi que par expression pour les écorces d'agrumes (Citron, Mandarine...). Ce procédé vise à extraire les composants aromatiques volatils contenus dans le végétal. Cela la différencie de la phytothérapie qui fait usage de l'ensemble des éléments d'une plante. L'huile essentielle se différentie de l'essence qui est un produit aromatique issu de l'extraction industrielle (Co2 supercritique – Micro-onde – Solvants chimiques – Corps gras) ou de la reconstitution par synthèse des composants volatils aromatiques des végétaux. L'essence est principalement utilisée dans l'industrie des parfums, dans l'agro-alimentaire, dans l'industrie des produits d'hygiène et de cosmétique et par l'industrie pharmaceutique pour l'aromatisation.

Une huile essentielle pure et naturelle, de distillation totale, permet une action synergique globale sur l’organisme. Grâce à l’utilisation de l’ensemble de la plante, c’est l’interaction du vivant sur le vivant. L’utilisation d’un seul des principes actifs n’aurait pas la même efficacité que l’utilisation de l’ensemble de ces principes actifs, qui, agissant ensemble, régulent d’eux même les interactions sur le corps humain.

Les Huiles Essentielles sont des mélanges complexes pouvant contenir plusieurs centaines de composants. Elles constituent la matière première de l'aromathérapie. Les huile essentielle (100 % pure et naturelle ou chemotypée) sont utilisées en thérapeutique par les voies externes et internes.

La diffusion d’huile essentielle.

C'est le mode d'utilisation le plus répandu. La diffusion à froid est plus fiable et n'entraîne pas de modification de la composition chimique de l'huile essentielle. D'odeurs agréables et souvent plus efficaces que les molécules de synthèses, les molécules aromatiques offrent, par cette méthode de diffusion, de multiples possibilités thérapeutiques tant préventives que curatives. Comme l'ont montré de nombreuses études, c'est un moyen d'assainissement de l'atmosphère de tout premier plan. Ainsi, on a mesuré la vitalité des germes microbiens en suspension dans l'air, avant et après la dispersion, sous forme de brouillard, d'un mélange d'huiles essentielles. Une demi-heure après la dispersion, il ne reste plus que 4 des 210 colonies microbiennes relevées au départ.

Par leur propriété antibactérienne atmosphérique, les molécules aromatiques détruisent les germes ambiants et de ce fait favorisent la prévention et le traitement des infections. En outre, certaines molécules aromatiques exercent également un effet répulsif vis à vis des insectes et des acariens, porteurs de germes et source de nuisance.

Huiles Essentielles et Massage

Les frictions et les massages aux huiles essentielles sont un moyen particulièrement efficace et agréable qui demande beaucoup moins de précautions que l'absorption par voie interne.

Ex: Massages, bains, frictions, enveloppements, soins de la peau et des cheveux (masques, compresses, crèmes, lotions).

La peau est une zone d'échange relativement imperméable aux liquides venant de l'extérieur. Elle ne laisse passer que quelques substances, notamment les huiles végétales et leurs dérivés. Sauf dans de très rares exceptions, les huiles essentielles, seules, ne s'appliquent pas directement sur la peau. Dans l’application locale ou en massages, elles doivent être solubilisées dans un excipient approprié leur servant de véhicule (huiles végétales de Chanvre, de Carthame,...) permettant aux huile essentielle, à la fois de passer la barrière cutanée et de diminuer l'agressivité de certaines molécules de l'huile essentielle.

Non miscibles à l'eau, elles ne doivent surtout pas être incorporées seules à l'eau du bain où elles peuvent provoquer des brûlures cutanées. En revanche, mélangées à un dispersant, elles se solubilisent dans l’eau. Pour ce, on peut utiliser le gros sel de l'Atlantique (Guérande, Noirmoutier...) aux propriétés médicinales anti-inflammatoire et antispasmodique.

Par voie cutanée, les huile essentielle doivent impérativement être diluées, car un grand nombre d’entre elles sont dermocaustiques.

Alain Tessier, Ethnobotaniste

mis à jour le lundi 24 août 2009